tattoos

Selasa, 22 Maret 2011

Youssef Chahine - Al-nass wal Nil AKA People and the Nile (1968)

http://img845.imageshack.us/img845/9906/nil0.jpg

http://img21.imageshack.us/img21/5333/imdbimage.jpg

About friendship between Soviet people and Arabs working together to build the gigantic Aswan Dam.

In Egypt Chahine shot his first joint Soviet-Egyptian film called al-Nas fil-Nil (People of the Nile or People and the Nile) . The film was about the Aswan Dam and Chahine used the plot of the film to uncover the problems of the contemporary Arab society, featuring the rural Egypt and the issues surrounding the idea of building the huge dam over the Nile. The film was ready in 1968. Neither the Soviet nor the Egyptian governments were satisfied with the ideological taking of the film, and al-Nas fil-Nil showed up in cinemas only in 1972. (encyclopedia.jrank.org)

Quote:
Mélangeant allégrement images documentaires de la construction du barrage d'Assouan et intrigues multiples et échevelées, unifié par une voix off féminine qui traduit certains dialogues en russe et voyageant d'un seul raccord de la Nubie à la Volga, Un Jour, le Nil est un chaos très organisé, un superbe livre d'images qui ne s'intéresse qu'à ses personnages et ne cherche même pas à dissimuler leurs pulsions homosexuelles ou leurs frustrations d'exilés, une superproduction de circonstances qui met en scène son scepticisme profond quant à la bonne marche du progrès et l'édification du socialisme. Loin d'être l'hymne à l'industrialisation et à la collaboration béate entre les peuples qu'attendaient Nasser et Brejnev, le film se soucie comme d'une guigne de la ligne officielle et fait la part des choses, entre poids de la bureaucratie et inondation forcée des villages nubiens qui auront moins de chance qu'Abou Simbel, désespoir d'un opposant au régime nassérien qui fait son retour à la base et doutes de l'ingénieur russe qui manque de ployer sous le gigantisme du projet. D'un universalisme réel mais toujours fondé sur le très particulier, l'humanisme chahinien délaisse l'idéologie pour inventer un lyrisme de proximité, un souffle épique qui part du quotidien. Et Chahine de retrouver ainsi la geste certes didactique mais si incarnée du Dovjenko de La Terre et d'Ivan, du Dovjenko qui déclarait : "Si notre pays est un grand pays, c'est que les petites gens y sont grands."
Foisonnant d'intrigues parallèles ou perpendiculaires et peuplé d'une multitude de personnages tous principaux, Un Jour, le Nil est à la fois un film d'aventures enthousiasmant, un mélodrame à entrées multiples et une réflexion politique lucide mais pas désabusée. Comme souvent chez Chahine, c'est aussi un film expérimental, au culot si grand que plus c'est gros mieux ça passe, qui fait exploser des détonations dans l'appartement d'un Russe d'Assouan afin de le raccorder à ses souvenirs de la bataille de Stalingrad. Ce film ne pouvait pas plaire à ses commanditaires. Mais c'était pour mieux nous enchanter aujourd'hui.










http://www.filesonic.com/file/319917081/Chahine_Youssef _Al_Nass_wal_Nil_1968VOSubFRA.avi

1,13Gb
French (hardcoded)
no pass

Tidak ada komentar:

Poskan Komentar

Pengikut

 

blogger templates | Blogger